A la rencontre des clubs : « On a pu exprimer ce que l’on avait à dire » !

Nous arrivons à la mi-temps de la tournée des clubs entamée par les élus de la LAuRAFoot depuis le 19 février dernier.

Les élus de la LAuRAFoot sont au contact des clubs

De gauche à droite : Roger PRAT (Président du District du Cantal et Membre du Conseil de Ligue de la LAuRAFoot), Bernard BARBET (Président de la LAuRAFoot), Jean-Claude MILVAQUE (Président Délégué de la LAuRAFoot)

Le président Bernard BARBET accompagné de son équipe d’élus de la LAuRAFoot rencontre l’ensemble des clubs de Ligue afin d’échanger sur les sujets qui les préoccupent. Les principaux thèmes abordés au cours de ces réunions sont : la restructuration des championnats de jeunes au niveau régional, le programme Facility (détermination des horaires et dates de matchs) et la réforme du statut de l’arbitrage. Toutefois chaque représentant de club peut aborder le sujet qu’il souhaite afin d’échanger avec les élus. Cet aspect est essentiel dans la construction de la tournée pour favoriser un dialogue direct et constructif entre les clubs et les élus de la LAuRAFoot.

Avant d’effectuer le bilan de cette tournée (les dates à venir), nous vous faisons part d’un premier retour sur les échanges : la parole est aux clubs !


L’initiative de la LAuRAFoot ?

ARROUDJ Abderrahmane, Président de Sud Lyonnais Foot et VINGIANO Franck Vice-président de Sud Lyonnais Football 2013 (le 19/03 à CHAPONNAY 69) :

« C’est une démarche positive. Cela part du principe qu’il faut informer les clubs de ce qui se passe au niveau de la ligue et nous sommes friands du fait d’avoir des informations sur notre futur. Sur les sujets que nous avons évoqués aujourd’hui (ndlr. Le19/03 à Chaponnay 69), nous sommes très demandeurs parce que l’on aimerait bien savoir de quoi sera fait les catégories de jeunes dans les prochaines années. »

MAGNANT Gilles, Président du CS Arpajon (le 09/03 à ARPAJON 15)

« Les échanges étaient assez intéressants, les questions ont été posées franchement. Il y a des débuts de réponses qui ont été donnés mais effectivement tout n’a pas pu être réglé ce soir. J’ai trouvé les échanges constructifs et intéressants. 
Aujourd’hui on s’inquiète de la santé sportive de nos clubs et le nerf de la guerre c’est le financier. A la base de tout ça, il y a le travail des bénévoles qui se battent à longueur d’années pour essayer de récolter de l’argent dans des événements, du sponsoring… Aujourd’hui on est dans la maîtrise des dépenses pour se maintenir au même niveau sportif voir accéder au niveau au-dessus. »

MEYNIEL Jean, Président du Sporting Chataigneraie Cantal (le 09/03 à ARPAJON 15) :

« On a pu exprimer ce que l’on avait à dire. La majorité des clubs présents ce soir (ndlr. Le 09/03 à Arpajon 15) avait des inquiétudes similaires. On n’a pas forcément eu de réponses aujourd’hui mais on a pu voir des instances en face de nous préoccupées par nos questions et prêtes à s’y pencher. J’ai trouvé les échanges cordiaux et plutôt francs. On peut penser que l’on est dans le même milieu du football avec les mêmes intérêts. »

CONSTANT Michel, Directeur Sportif de l’AS Bron Grand Lyon (le 19/03 à CHAPONNAY 69)

« Nous sommes un club en ligue, un club bientôt centenaire donc ça nous semble logique d’être représenté pour échanger avec les instances. Je pense que cette démarche est importante car l’échange direct est primordial. Cela permet de formuler des ressentis que l’on a, de les exprimer, de se faire connaître mais également d’écouter ce qui est dit par les instances du football. En effet la plupart du temps nous ne sommes pas en contact avec elles, nous sommes plus des hommes de terrains. On se rencontre avec les équipes adverses, les joueurs adverses… Nous côtoyons la Ligue très rarement mis à part via les PV. Le contact direct, il n’y a rien de tel pour se comprendre tout simplement. »


La réforme des championnats de jeunes ? 

ARROUDJ Abderrahmane, Président de Sud Lyonnais Foot et VINGIANO Franck Vice-président de Sud Lyonnais Football 2013 (le 19/03 à CHAPONNAY 69)

« A notre niveau nous n’avons pas encore d’équipes jeunes en ligue (uniquement une équipe Séniors masculins et une équipe féminine). Notre projet dans les mois prochains est de monter une équipe U19 et sur ce sujet on a vu qu’il y avait des aspects intéressants puisqu’on tend vers ce qu’il y avait quelques années auparavant où un jeune pouvait jouer 3 ans dans la même catégorie 17 ans, 18 ans, 19 ans. C’est positif pour nous car lorsqu’on a des jeunes qui ont joué à bon niveau en U19 et qu’on n’a pas une équipe à leur proposer, ils vont avoir tendance à partir donc cette proposition est intéressante.
Cela doit permettre de fidéliser notre catégorie U20 qui servirait à alimenter notre équipe Séniors R3. »

DUFAYET Lionel, Responsable Jeunes FC Aurillac-Arpajon (le 09/03 à ARPAJON 15) :

« Je pense que cela va dans le bon sens. Même si à l’usure il y aura toujours des modifications à apporter. Au niveau des U14 et U15, le fait d’avoir deux générations d’âges sur le même championnat avec les mêmes équipes me parait intéressant en termes de déplacement mais également de niveau tout comme les U16. La nouvelle catégorie des U20 m’intéresse aussi même si j’attends de voir par rapport aux équipes Séniors. Des enfants qui repartent jouer en districts ou en R3 pourraient rester au club. Ça peut avoir un effet négatif pour les effectifs des petits clubs mais pour nous un effet bénéfique notamment pour la population d’étudiants avec la possibilité de les garder au club sans les mêmes contraintes d’entraînements que dans les groupes Séniors. »


Autres remarques ?

CONSTANT Michel, Directeur Sportif de l’AS Bron Grand Lyon (le 19/03 à CHAPONNAY 69)

« Parmi les autres sujet abordés, le statut de l’arbitrage est intéressant car cela nous rappelle le règlement : il faut bien comprendre qu’en fonction du niveau où l’on joue, on se doit de fournir un certain nombre d’arbitres. 
Je retiendrais l’échange en général et ce qui a été dit et bien dit par les responsables de la Ligue. C’est un dialogue qui m’a intéressé tant sur le fond que sur la forme. »

DUFOUR Pierre, Président du Stade Riomois Condat (le 09/03 à ARPAJON 15) :

« Des réponses ? On en a eu oui et non. Rassurés ? J’aurai tendance à répondre également oui et non. On avait déjà des difficultés footballistiques en termes de niveau. La menace sportive existait déjà avant et va s’accentuer avec cette fusion. D’un point de vue financier, il y a des choses qui vont se régler notamment par rapport à l’arbitrage et aux délégués mais on savait que ce sujet (finances d’un club) était déjà sensible. »


Le 09/03 à Arpajon

Le 09/03 à Arpajon. De gauche à droite : Yves BEGON (Secrétaire adjoint de la LAuRAFoot), Paul MICHALLET (Membre du Conseil de Ligue LAuRAFoot), Roger PRAT (Président du District du CANTAL et Membre du Conseil de Ligue de la LAuRAFoot), Bernard BARBET (Président de la LAuRAFoot), Jean-Claude MILVAQUE (Président Délégué de la LAuRAFoot), Gilles MAGNANT (Président du CS Arpajon), Richard DEFAY (Directeur Générale de la LAuRAFoot) et Lilian JURY (Membre du Conseil de Ligue de la LAuRAFoot)

Le 19/03 à Chaponnay

Le 19/03 à Chaponnay. De gauche à droite : Paul MICHALLET (Membre du Conseil de Ligue LAuRAFoot), Jean-Marc SALZA (Membre du Conseil de Ligue LAuRAFoot et Président de la CRA), Pascal PARENT (Président du District de Lyon et du Rhône et Vice-président de la LAuRAFoot), Bernard BARBET (Président de la LAuRAFoot), Gilles URBINATI (Président du FC Chaponnay Marennes) et Arsène MEYER (Membre du Conseil de Ligue LAuRAFoot et Président délégué du District de Lyon et du Rhône)

  

   

 

Par Rémi P.

Articles les plus lus dans cette catégorie